Menu 1

Adisson Félix

Auteur/e

Adisson Félix

Discipline

Aménagement de l'espace, urbanisme

Titre

De l'aménagement du territoire au réaménagement des terrains de l'État : politiques et projets de reconversion urbaine du domaine ferroviaire en France et en Italie

Université

Paris Est

Date de soutenance

18/11/2015

Directeur/trice de thèse

Olivier Coutard

Résumé

Casernes, ports, hôpitaux, prisons, ou encore sites ferroviaires font l'objet de nombreux projets de reconversion dans les villes européennes. Une part substantielle du renouvellement urbain s'effectue ainsi sur des ‘terrains de l'État'. Cette thèse contribue à expliquer ces restructurations urbaines qui participent également des recompositions de l'État, dans sa dimension matérielle. Elle interroge les raisons et les modalités de la réorganisation de la présence d'un type d'opérateur national, les entreprises ferroviaires, dans l'espace urbain. L'enquête comparative menée sur deux pays (Italie et France) et quatre villes (Milan, Bolzano, Paris et Nantes) identifie deux principaux facteurs explicatifs. D'une part, les gouvernements urbains mettent en cause les modes d'occupation de l'espace urbain par le réseau ferroviaire depuis les années 1970, dans le contexte de leur intervention croissante dans l'aménagement. D'autre part, des logiques et des compétences immobilières se développent au sein des firmes publiques de flux depuis le début des années 1990, dans le contexte de leur autonomisation comptable et de pressions financières accrues. La réorganisation du pouvoir logistique (la capacité à organiser les flux de choses et de personnes) de ce secteur dans les villes s'explique dès lors par l'ajustement des trois ‘conceptions' dominantes des raisons de la reconversion des sites ferroviaires, à savoir : immobilière, urbanistique et industrielle. Cet ajustement s'opère dans des projets d'aménagement et s'effectue différemment en Italie et en France. En Italie, le cadre institutionnel plus lâche qui entoure la cession du domaine ferroviaire donne lieu à des accords différenciés entre opérateurs et gouvernements urbains selon les villes, contrairement au cas français où processus et résultats sont plus homogènes d'une ville à l'autre. Par rapport aux approches existantes sur les relations entre villes et État, le double déplacement proposé dans cette thèse, vers les opérateurs et vers la dimension matérielle de l'État, éclaire de nouvelles relations entre recompositions de l'État et restructurations urbaines.

Mots-clés

Etat, réseau ferroviaire, logistique, projet urbain, aménagement du territoire

Thèmes

réseau, logistique, projet urbain, aménagement du territoire

Accès en ligne

-

Articles/WP liés à la thèse

Félix Adisson, 2013, “Are large-scale regeneration plans favouring the replacement of poor by rich in Paris ?”, Territorio, pp.22-31.
Félix Adisson, 2013,  “The Assemblage of Railway Sector Restructuring and Urban Redevelopment.: Discussing the Splintering Urbanism Thesis in the Case of Clichy Batignolles”, Quaderni del dottorato di ricerca in urbanistica, 6, Officina edizioni, pp.125-133.

ISSN 2491-3022