Menu 1

Reux Sara

Auteur/e

Reux Sara

Discipline

Sciences économiques

Titre

Les figures de la discontinuité dans le développement résidentiel périurbain : application à la région Limousin.

Université

Bordeaux

Date de soutenance

16/01/2015

Directeur/trice de thèse

Nathalie Gaussier, Guillaume Pouyanne, Claude Lacour

Résumé

Alors que la continuité du bâti ne suffit plus pour appréhender l’espace urbain d’aujourd’hui, la discontinuité du tissu urbain est devenue une clé de compréhension de la ville contemporaine et de son processus de formation. Elle suscite l'intérêt des chercheurs, d'autant plus que le déploiement des systèmes d'information géographique offre de nouvelles perspectives de mesure des formes urbaines. Mais, si les travaux en écologie du paysage ou en géographie permettent de mesurer l'émergence de ces formes discontinues, il nous semble important de nous intéresser aux fondements économiques de l'urbanisation discontinue qui commencent à faire l’objet de travaux empiriques en économie. La constitution d’une grille de lecture de l’urbanisation discontinue nous permet de comprendre de manière concomitante la formation des espaces périurbains et les formes de développement de l’habitat à l’échelle parcellaire. Cette recherche est appliquée au Limousin sur la période 1950-2009. Le prisme de la discontinuité nous apporte un éclairage sur les trajectoires de développement résidentiel des communes de cette région. La construction d’une base de données spatio-temporelles nous offre la possibilité de lire ces trajectoires à partir de l’association de mesures de dispersion géographique et de dispersion morphologique de l’habitat. À partir de ces mesures de dispersion, nous abordons l’articulation des logiques fonctionnelles et morphologiques du développement résidentiel grâce à la construction d’une base de données multithématiques. Pour comprendre les schémas de localisation des ménages, nous analysons plus particulièrement les problématiques de la production des logements, de l’interaction entre structure foncière et régulation publique à l’échelle des communes et de l’influence des aménités et désaménités des espaces urbains et ruraux sur la dispersion de l’habitat.

Principales conclusions

L’apport de la thèse est de montrer la complémentarité et la nécessité d’articuler les approches fonctionnelles et morphologiques pour comprendre les figures de la discontinuité et la construction des espaces périurbains dans le temps et dans l’espace. Cette thèse permet d’éclairer la territorialisation des politiques publiques de gestion raisonnée de l’espace, de proposer des bases de données et des outils d’observation sur le développement résidentiel, d’ouvrir vers une réflexion sur des modèles de villes intermédiaires articulant les dimensions fonctionnelles et morphologiques, entre le modèle de « ville compacte » (à dominante morphologique) et le modèle de « ville cohérente » (à dominante fonctionnelle).

Mots-clés

Urbanisation discontinue, étalement urbain, dispersion de l’habitat, demande résidentielle, régulation publique, offre résidentielle, trajectoires résidentielles, données spatio-temporelles, Limousin

Thèmes

étalement urbain, politique urbaine et du logement, marché foncier et immobilier, trajectoire sociale, Limousin

Accès en ligne

https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-01154594/document

Articles/WP liés à la thèse

- Reux Sara, « Étalement et émiettement urbains. Quels schémas de localisation de l’habitat en Limousin entre 1950 et 2009 ? », Revue d’économie régionale et urbaine, 2016-3, p.587-617.
- Reux Sara, «Facteurs de l’urbanisation discontinue : proposition d’une grille de lecture», BSGLg [En ligne], 63 (2014/2) Varia, URL : http://popups.ulg.ac.be/0770-7576/index.php?id=3996.
- Reux Sara, « La dialectique continu/discontinu dans les trajectoires de l’urbanisation », GdR 3359 MoDyS, Rencontre jeunes chercheurs, 21-22 novembre 2013, Université de Franche-Comté.

ISSN 2491-3022