Menu 1

Languillon Raphael

Auteur/e

Languillon Raphael

Discipline

Géographie

Titre

Global Tokyo : ville mature, métropole renaissante

Université

Lyon 2

Date de soutenance

29/06/2015

Directeur/trice de thèse

Philippe Pelletier

Résumé

Tokyo est une ville mature qui se caractérise par une contraction de sa population active à la suite du vieillissement démographique et par une stagnation de ses indicateurs économiques (Produit Urbain Brut, prix immobiliers, stagflation). Néanmoins, malgré cet état, le tissu urbain de ses espaces centraux a été rénové à un rythme soutenu à partir du tournant des années 2000. Le dynamisme de la livraison de tours de grande hauteur contraste avec le contexte de maturité. La politique de renaissance urbaine mise en place en 2002 par le gouvernement central participe de la grande mutation des espaces centraux et péri‐centraux de la capitale japonaise. Elle permet d’articuler acteurs publics et privés autour d’opérations de rénovation urbaine de grande ampleur, qui concentrent les investissements dans des espaces précis. Ce travail de recherches doctorales analyse les impacts de la maturité urbaine sur la production immobilière et les recompositions spatiales du tissu tokyoïte, en interrogeant la mutation des stratégies des acteurs publics et privés impliqués dans la fabrique urbaine. La maturité est au cœur des questionnements : qu’est ce qu’une ville « mature » ? Comment continuer de créer de la richesse dans un contexte de quasi stagnation économique et démographique ? Cette thèse de doctorat aboutit à trois constats. La ville mature évolue peu à l’échelle macro, mais connaît d’intenses recompositions internes aux échelles méso et micro, traduisant une maximisation de la concurrence et de la compétition entre acteurs et entre territoires. Fruit de cette concurrence généralisée, Tokyo se recompose en points chauds qui concentrent les investissements et en points froids sur‐déprimés dans lesquels les pertes économiques et démographiques sont importantes. Afin de maintenir des taux de rentabilité intéressants pouvant garantir les opérations de renaissance urbaine, un nouveau régime d’accumulation du capital se met en place : un régime d’accumulation « dynamique ». Ce nouveau régime maximise les profits en accélérant la rotation du capital et des investissements immobiliers par le biais d’une obsolescence accélérée du bâti et par la mise en place d’une rotation cyclique des investissements par catégorie (bureau, Résidentiel de luxe, équipement, hôtellerie de luxe). La Contrepartie en est la contraction continue des espaces économiquement rentables ou intéressants les investisseurs privés. La Ville mature entraîne alors une contraction spatiale et temporelle des investissements et aboutit à des logiques de plus en plus concentrées et de plus en plus court‐termistes.

Mots-clés

Ville mature, renaissance urbaine, marchés immobiliers, Tokyo, entreprises immobilières, urbanisme, politiques urbaines, croissance urbaine

Thèmes

Liste des thèmes

Accès en ligne

http://theses.univ-lyon2.fr/documents/lyon2/2015/languillon_r#p=1&a=TH.1

Articles/WP liés à la thèse

- Guibourg Delamotte, Sophie Buhnik, Nicolas Morishita, Raphaël Languillon-Aussel, Amélie Corbel, 2013, « Le Japon constructeur, permanences et mutations », Japan Analysis N°29 (Mars).
- Sophie Buhnik, Raphaël Languillon-Aussel, Yuko Kawato, Amélie Corbel, 2011, « Priorités économiques du Japon et relations nippo-américaines », Japan Analysis,  N°24 (Novembre).
- Guibourg Delamotte, Sophie Buhnik, Raphaël Languillon-Aussel, Amélie Corbel, 2015, « Perception et gestion du risque au Japon », Japan Analysis N°22 (Mai).
- Raphaël Languillon-Aussel, 23/09/2015, « Le ‘skyline’ de Tokyo, entre constructions opportunistes et ordre caché », Metropolitics.eu
- Raphaël Languillon-Ausse, 05/02/2014, “The burst bubble and the privatisation of planning in Tokyo”, Metropolitics.eu.
- Raphaël Languillon-Aussel, 29/11/2013, « Crise immobilière et privatisation de l’aménagement à Tokyo », Metropolitics.eu.
- Raphaël Languillon-Aussel, 13/11/2015, “The Tokyo skyline, or the hidden order behind opportunistic construction”, Metropolitics.eu.

ISSN 2491-3022