Menu 1

Puget Julien

Auteur/e

Puget Julien

Discipline

Histoire

Titre

Les agrandissements d’Aix et de Marseille (1646-1789) : Droits, espaces et fabrique urbaine à l’époque moderne

Université

Aix-Marseille

Date de soutenance

07/03/2015

Directeur/trice de thèse

Brigitte Marin, Jean-Louis Mestre

Résumé

À partir de deux opérations d’agrandissement de ville au XVIIe siècle (Aix en 1646, Marseille en 1666), cette recherche vise à comprendre les modalités concrètes de production de l’espace urbain sous l’Ancien Régime, à la fois au plan humain et matériel. Cette étude débute au ras du sol, à l’échelle la plus fine de la matérialité urbaine, à savoir le parcellaire. À partir d’une réflexion croisée autour des droits du sol et du marche de l’immobilier, l’enjeu ici est de mieux comprendre le poids des structures et des mécanismes juridiques privés dans les processus de fabrique de la ville. Changeant d’échelle d’analyse, un ensemble d’interrogations liées au domaine de l'économie du bâtiment permet de mettre en évidence les modalités économiques, sociales et juridiques qui entourent les chantiers de la construction. Le but ici est à la fois de dégager les règles cadrant l'activité constructive, et de déterminer les contours de la pratique des individus dans ce domaine. Cet axe induit une réflexion autour de la structuration à la fin du XVIIe siècle d’un ordre public constructif. Enfin, cette recherche aborde dans un troisième temps l’espace urbain dans son ensemble le plus vaste, à la fois sur le plan matériel et administratif. À partir des cadres politiques et institutionnels sollicités et déployés pour mener à bien ces opérations, c’est la question de l’intégration et de la gestion de ces nouveaux espaces à l'ordre urbain existant qui nous préoccupe.

Principales conclusions

Ces opérations d’embellissement ont mis en lumière un phénomène de marchandisation de l’espace urbain à partir du XVIIe siècle. Cela se traduit notamment par la mise en mesure du foncier et de l’immobilier par l’administration, et par leur mise en équivalence monétaire selon des critères de plus en plus objectifs ‒ sans pour autant faire disparaître les appréciations subjectives des habitants eux-mêmes. Dans ces opérations d’estimation qui se veulent contraignantes, les membres du corps social développent leur propre opinion sur la valeur des biens urbains, renforçant ainsi leur implication dans la production spatiale des villes. Par ailleurs, l’étude de l’économie de la construction témoigne du développement de formes micro-entrepreneuriales chez les maîtres artisans, afin de répondre à la croissance de la demande en constructions. Enfin, les mécanismes de concertation publique qui accompagnent certaines procédures administratives, ou encore les usages de l’espace révélés par les documents de la pratique policière, témoignent, à l’échelle du quartier et de la ville entière, des capacités d’appropriation du territoire urbain par ceux qui l’habitent. De manière générale, l’espace urbain devient à la fin des temps modernes un véritable enjeu de société, un problème politique, administratif et social. L’étude des embellissements urbains des temps modernes éclaire le développement grandissant d’une prise de « conscience spatiale » chez les populations citadines, d’un espace de plus en plus envisagé comme un ensemble de ressources multiformes (sociales, économiques, politiques).

Mots-clés

Histoire urbaine, histoire du marché immobilier, histoire de la construction, histoire des villes méridionales, fabrique de l’espace, urbanisme, aménagement du territoire

Thèmes

histoire urbaine, marché foncier et immobilier, aménagement du territoire

Articles/WP liés à la thèse

L- Puget Julien, 2017, « ‘Une « communauté spatiale’ au fondement de l’action politique ? Les mobilisations d’habitants face aux projets urbains à Marseille à l’époque moderne », Les Cahiers de Framespa [En ligne], 23 | 2017, http://framespa.revues.org/4185
- Puget Julien, 2016, « Les chantiers de construction privés à Aix à l’époque moderne : organisation, pratiques sociales, droit(s) », in François Fleury, Estelle Demilly (dir.), Les temps de la construction. Actes du deuxième congrès francophone d’histoire de la construction, Paris, Picard, p. 769-780.
- Puget Julien, 2015, «Une opération d’utilité publique au service d’intérêts privés : l’exemple de la création du quartier Mazarin d’Aix (1646-1750)», Histoire urbaine, n° 42, p. 79-96.
- Puget Julien, 2014, «Les négociants marseillais et la fabrique urbaine, entre désintérêt immobilier et implication politique (1666-1789)», Rives méditerranéennes, n° 49, UMR 7303 Telemme, AMU-CNRS, Aix-en-Provence, p. 141-158.
- Puget Julien, 2013, «Administrer la croissance urbaine au milieu du XVIIe siècle : l’exemple du Bureau de l’Agrandissement de Marseille (1669-1698)», Città e Storia, n° VIII-2, p. 453-471.
- Puget Julien, 2013, «Détruire pour embellir. Pratiques d’estimation et d’indemnisation des propriétés urbaines à Marseille dans la seconde moitié du XVIIe siècle.», Histoire & mesure, n° 28-1 "Réparer, dédommager",p. 11-44.
- Puget Julien, 2012, «Construction Market Organization in the 17th Century : Norms, Actors and Practices. Examples of Extension Plans in Aix and Marseille», in Robert Carvais, André Guillerme, Valérie Nègre, Joël Sakarovitch (dir.), Nuts & Bolts of Construction History. Culture, Technology and Society, Picard, Paris, p. 495-502 (vol. 1).

CV

http://telemme.mmsh.univ-aix.fr/membres/Julien_Puget

ISSN 2491-3022