Menu 1

Ouahab Athmane

Auteur/e

Ouahab Athmane

Discipline

Aménagement de l'espace, urbanisme

Titre

Modélisation des consommations d'énergie et des émissions de CO² à long terme appliquée au secteur résidentiel algérien

Université

Tours

Date de soutenance

06/06/2015

Directeur/trice de thèse

Mindjid Maïzia

Résumé

Le secteur résidentiel en Algérie consomme 25 % de l'énergie finale et émet en moyenne 21 % des gaz à effet de serre. Or, il existe un important gisement d'économie d'énergie dans ce secteur. Ce constat a conduit à rechercher la manière de rendre le secteur du logement plus efficient en termes de consommation d'énergie et d'émission de CO2. Cette thèse vise à développer différentes méthodes d'analyse quantitative dédiées à l'amélioration performantielle du secteur résidentiel à l'horizon 2050 . Il s'agit, en clair, d'infléchir les consommations d'énergie et de stabiliser les émissions de CO2. La comparaison entre la France et l'Algérie doit mettre de mettre en lumière les différences, tant dans les dynamiques des structures de parcs que dans celles induites par les différentiels climatiques. Ce travail s'inscrit dans une démarche prospective. Il s'appuie sur les principes de l'exercice prospectif développés par Jacques Arcade et Michel Godet, et il s'inspire pleinement de nombreux travaux de recherche (ETHEL, CLIP…). Il a pour ambition de développer un modèle de prospective énergétique bottom-up, capable de mesurer différentes trajectoires de l'évolution des consommations d'énergie dans le secteur résidentiel et les émissions qui en découleraient à l'horizon 2050.Ce modèle s'articule à partir des données du scénario central de la démographie et du parc de logements de l'Office national des statistiques algérien, ainsi que les hypothèses argumentées relatives aux évolutions démographiques des ménages. La poursuite des tendances actuelles, en termes de consommations d'énergie et d'émissions à l'horizon 2050, permet de tracer un scénario de référence sur lequel la thèse s'appuie pour identifier les actions à mettre en œuvre afin d'y apporter d'éventuelles solutions. En se basant en effet sur un ensemble de leviers technologiques, notre modèle peut établir des scénarios volontaristes dans lesquels l'on suppose plusieurs trajectoires de l'évolution du couple consommations/émissions. Outre l'intérêt scientifique de ce travail, le développement de ce modèle peut constituer un outil d'aide à la mise en oeuvre d'une politique énergétique portant sur l'amélioration de l'efficacité énergétique dans le secteur du logement ; les scénarios réalisés peuvent en outre constituer une feuille de route pour de nouvelles stratégies énergétiques.

Mots-clés

Démarche prospective, modèle de prospective énergétique bottom-up,  secteur résidentiel, consommations d’énergie, émissions de CO2, scénarios prospectifs

Thèmes

prospective, énergie, émission de GES, consommation d'énergie

Accès en ligne

http://www.applis.univ-tours.fr/theses/2015/athmane.ouahab_4595.pdf

Articles/WP liés à la thèse

Ouahab A. « Les gisements d’économie d’énergie et des émissions de CO2 à l’horizon 2050 dans le secteur résidentiel algérien », revue des Energies Renouvelables Vol. 18 N°4 (2015) 667 – 682.

CV

https://fr.linkedin.com/in/beguin-helene-73756bb3

ISSN 2491-3022