Menu 1

Jones Emilia

Auteur/e

Jones Emilia

Discipline

Sciences économiques

Titre

Discriminations, lieu de résidence et marché du travail

Université

Paris Est Marne-la Vallée

Date de soutenance

04/12/2014

Directeur/trice de thèse

Yannick L'Horty (directeur de thèse) et Pascale Petit (co-encadrante)

Résumé

Dans la plupart des sociétés développées, ainsi qu’en France, on assiste aujourd’hui à une augmentation des disparités sociales et économiques entre les territoires, à l’apparition et à la persistance de quartiers « en difficulté », concentrant les populations les plus fragiles. La « ségrégation spatiale » apparait comme une norme d’organisation urbaine et le territoire comme un enjeu de cohésion sociale.
De nombreuses études issues de l’économie et de la sociologie ont cherché à expliquer les écarts de situations observés, notamment sur le marché du travail, entre ces populations. Trois mécanismes principaux expliquent l’impact du lieu d’habitation sur la réussite sur le marché du travail des individus : le spatial mismatch, l’environnement social et la discrimination en raison du lieu de résidence. Dans cette thèse de doctorat nous nous intéressons à ce dernier mécanisme à travers lequel le lieu de résidence affecte les performances sur le marché du travail des individus.
Au travers de trois études couvrant trois chapitres, nous mettrons en évidence trois éléments importants dans l’analyse de la discrimination liée au lieu de résidence : le sentiment de discrimination, la discrimination salariale et la discrimination à l’embauche. Ceux-ci sont illustrés par des méthodologies différentes : une analyse de données d’enquêtes subjectives, une analyse de données d’enquêtes objectives et enfin une analyse de données expérimentales.
Les résultats principaux sont les suivants. Nous avons montré qu’il y a des effets spécifiques du lieu de résidence sur le ressenti de discriminations des jeunes. Nous avons montré que le lieu de résidence a une influence directe sur la probabilité de trouver un emploi à la sortie des études ainsi que sur le salaire associé à cet emploi. A l’aide d’une décomposition des écarts salariaux nous avons montré qu’il existe une probable discrimination relative au lieu de résidence qui affecte notamment les jeunes femmes. Nous avons trouvé un effet déterminant du département de résidence sur les chances d’accès à l’embauche des individus. Le même effet existe aussi, de manière plus faible, au niveau de la réputation du quartier de résidence des candidats. Une analyse de l’ordre des réponses faites aux candidats a confirmé ces résultats et a même révélé une discrimination encore plus forte. A partir de ces résultats, nous proposons des recommandations de politiques publiques liées aux différents aspects de la discrimination liée au lieu de résidence.

Principales conclusions

Le lieu de résidence a une influence directe sur le ressenti de discriminations des jeunes, sur la probabilité de trouver un emploi à la sortie des études ainsi que sur le salaire associé à cet emploi. A l’aide d’une décomposition des écarts salariaux nous avons montré qu’il existe une probable discrimination relative au lieu de résidence qui affecte notamment les jeunes femmes. Nous avons trouvé un effet déterminant du département de résidence sur les chances d’accès à l’embauche des individus. Le même effet existe aussi, de manière plus faible, au niveau de la réputation du quartier de résidence des candidats. Une analyse de l’ordre des réponses faites aux candidats a confirmé

Mots-clés

Discrimination, effet de quartier, lieu de résidence, disparités spatiales, accès à l’emploi, ressenti de discrimination, expérience contrôlée.

Thèmes

ségrégation, discrimination, disparité, classe sociale, emploi, économie expérimentale

Accès en ligne

https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-01162765/document

Articles/WP liés à la thèse

- Emilia Ene Jones , « Discrimination à l’embauche des jeunes en Ile-de-France : un diplôme plus élevé compense-t-il une origine maghrébine? », Economie et Statistique, N°464-465-466, 2013.
- Emilia Ene Jones et Florent Sari, « L’adresse contribue-t-elle à expliquer les écarts de salaires? Le cas de jeunes sortant du système scolaire », Revue d’Économie Régionale et Urbaine, n°1 /2016, pp. 203-244, 2016.
- Mathieu Bunel, Emilia Ene Jones, Yannick L’Horty et Pascale Petit, « Effets de quartier, effet de département : discrimination liée au lieu de résidence et accès à l’emploi », Revue Économique, Presses de Sciences Po, 2015
- Pascale Petit, Mathieu Bunel, Emilia Ene JonesYannick L’Horty , Mathieu Bunel, Emilia Ene Jones, Yannick L’Horty et Pascale Petit, « Effets de quartier, discrimination territoriale et accès à l’emploi », Collection des documents ONZUS n°4, Edition du Comité interministériel des villes (CIV), juin 2013

CV

https://sites.google.com/site/emiliaenejones/home

ISSN 2491-3022