Menu 1

Bony Lucie

Auteur/e

Bony Lucie

Discipline

Géographie

Titre

De la prison, peut-on voir la ville ? : continuum carcéral et socialisation résidentielle

Université

Paris 10

Date de soutenance

06/12/2014

Directeur/trice de thèse

Philippe Combessie, Jean-Pierre Lévy

Résumé

La prison, comme lieu atypique et milieu hors norme, est généralement perçue comme un isolat, qui crée une discontinuité dans son territoire d’implantation. En articulant des approches sociologique et géographique, cette thèse montre au contraire l’existence d’un continuum territorial entre le milieu carcéral et les milieux résidentiels d’origine des détenus. Celui-ci est appréhendé à différentes échelles et à partir de données quantitatives et qualitatives. Une étude statistique et cartographique permet d’identifier et de qualifier les milieux résidentiels d’origine des détenus en Île-de-France : elle dégage les structures démographiques et sociales, écologiques et spatiales du système de lieux que forme la prison avec ces lieux urbains. Des entretiens avec des détenus et d’anciens détenus ont également été réalisés dans une maison d’arrêt de banlieue parisienne et dans quelques-uns de leurs quartiers d’origine. Les récits recueillis relatent leurs expériences résidentielles avant, pendant et après leur séjour en prison, et donnent à voir de manière synchronique et diachronique leur vécu de la discontinuité entre l’intérieur et l’extérieur. Une analyse croisée de ces récits, assortie d’observations du quotidien en détention, montre comment la prison est marquée par les caractéristiques sociales et résidentielles de son peuplement

Mots-clés

Prison, ville, espace, Île-de-France, territorialité urbaine

Thèmes

prison, Île-de-France

Articles/WP liés à la thèse

- La prison, une “cité avec des barreaux” ? Continuum socio-spatial par-delà les murs », 2015, Les Annales de géographie, n° 702-703, pp. 275-299.
- « La domestication de l’espace cellulaire en prison », 2015, Espaces et sociétés n° 162, pp. 13-30.
- « Enfermement et mobilités : les détenus et leurs proches à l’épreuve de l’incarcération », 2013, e-migrinter n°11, « Et l’immobilité dans la circulation », pp. 127-136.
- Cohabitation carcérale et clivage générationnel. “Jeunes” et “anciens” en Maison d’arrêt, in Tournier P.V. (dir.), 2012, Dialectique carcérale. Quand la prison s’ouvre et résiste au changement, Paris, L’Harmattan, pp. 125-136.

CV

http://www2.univ-paris8.fr/sociologie/?page_id=6916

ISSN 2491-3022