Menu 1

Kane Ibrahima-Maty

Auteur/e

Kane Ibrahima-Maty

Discipline

Géographie et aménagement de l'espace

Titre

La réceptivité habitante à l'épreuve des projets d'habitat social : enjeux et perspectives à travers le cas de Marseille : la rénovation urbaine à Saint-Barthélemy III Picon-Busserine.

Université

Montpellier 3

Date de soutenance

17/12/2014

Directeur/trice de thèse

Raffaele Cattedra, Solange Hernandez

Résumé

La rénovation urbaine dans l'habitat social met en avant de grandes ambitions. Elle revisite par une approche globale les quartiers dits de géographie prioritaire ou de la politique de la ville. Quelles que soient les justifications des intentions et des actions, l'atteinte des objectifs de cette intervention dépend en grande partie des modalités de sa spatialisation et plus précisément de sa territorialisation en référence au corps social existant qu'il convient de valoriser. La phase de conduite de projet, demeure ancrée dans un formalisme. Celui-ci est la conséquence de l'ampleur des objectifs opérationnels, des difficultés de coordination d'actions multipartenariales et du suivi financier. Donc, elle laisse peu de place aux représentations habitantes. Dans notre étude, nous avons démontré la nécessité de mobilisation du concept de réceptivité habitante dans son application en aménagement et particulièrement dans les projets d'habitat social. Nous nous sommes attachés à envisager une méthodologie d'opérationnalisation d'une variable qualitative, la réceptivité habitante, dans la conduite de projet d'habitat social. Pour y arriver, nous nous sommes appuyés en particulier sur l'analyse de la réceptivité à travers le cas de la rénovation urbaine du quartier Saint-Barthélemy III Picon-Busserine. Grâce à l'analyse de contenu, nous avons pu démonter la nécessité de procéder à un tournant vers la réceptivité habitante, comme gage de bonne réception des projets d'urbanisme. Cette étude, dans sa finalité, est une contribution méthodologique dans le champ de la conduite de projet dans les quartiers d'habitat social. Elle insiste sur l'essence même d'un projet, sa bonne réception par les destinataires. Cette thèse interroge l'apport opérationnel des sciences sociales dans le management et la gouvernance des territoires.

Principales conclusions

Nous avons cherché à comprendre la prise en compte des représentations habitantes dans la conduite du changement qui s’opère sur leur territoire. Autrement dit, quelle est la place des habitants dans la conduite de projet de rénovation urbaine ?
Nos résultats montrent la nécessité d’une approche de contextualisation des politiques territoriales.
Nous avons constaté que l’étude de cas sur Saint-Barthélemy III Picon-Busserine présente une particularité. En effet, nous avons observé à travers l’analyse de la combinaison des statistiques textuelles que les mots de la réceptivité sont faiblement représentés dans certaines classes (2 - la conduite de projet -, 3 - les actions et les instruments de la politique de la ville et 4 - la justification de la politique de la ville -) et se situent essentiellement dans les classes 1 (le diagnostic territorial) et 5 (les enjeux de la démocratie participative). Ces deux dernières classes qui questionnent respectivement le diagnostic territorial et la démocratie participative, se situe sur l’axe intentionnel et non opérationnel. Un paradoxe se dessine, celui de l’inscription des mots de la réceptivité dans les intentions des décideurs et non dans la conduite de projet. Nous constatons une rupture nette entre l’intentionnel et la réalité. Cela nous amène à penser que le contexte social s’éclipse au profit d’une conduite de projet standard à l’échelle nationale rythmée par des impératifs de planning opérationnel et financier.
En clair, il faudrait assouplir le formalisme de la conduite de projet pour laisser place à une flexibilité qui renvoie à la réceptivité habitante comme variable d’ajustement entre l’opérationnel et l’atteinte des objectifs.

Mots-clés

Réceptivité habitante, territoire, quartier, habitat social, habitants, représentations, politique de la ville, action publique territoriale, rénovation urbaine, management territorial, gouvernance territoriale, parties prenantes

Thèmes

aménagement du territoire, logement social, politique urbaine et du logement, rénovation urbaine

Accès en ligne

http://www.biu-montpellier.fr/florabium/servlet/DocumentFileManager?source=ged&document=ged:IDOCS:262597&resolution=&recordId=theses%3ABIU_THESE%3A1897&file=

Articles/WP liés à la thèse

Solange Hernandez et Ibrahima-Maty KANE Contribution ouvrage pédagogique: Gestion de projets en contexte public. Catégorie : Essais Québecois. Date de parution : 1 janvier 2017. Éditeur : P.U.Québec.
Intitulé Chapitre : Gestions des grands projets urbains : les défis de la réceptivité sociale.

CV

https://fr.linkedin.com/in/ibrahima-maty-kane-616191106

ISSN 2491-3022