Menu 1

Ferguson Yann

Auteur/e

Ferguson Yann

Discipline

Sociologie

Titre

Politiser l'action publique : une approche par les instruments : le cas du programme Constellation

Université

Toulouse 2

Date de soutenance

11/07/2014

Directeur/trice de thèse

Daniel Filâtre, Nicolas Golovtchenko

Résumé

Les grands projets urbains sont devenus des éléments indispensables des stratégies de développement local, dans un contexte de compétition entre les territoires. Leur pilotage nécessite souvent une remise en question des formes organisationnelles convenues de l'action publique. Ainsi, le programme Constellation, opération toulousaine réunissant une zone industrielle et deux éco-quartiers, a été l’occasion de ré-instruire les connaissances et les pratiques urbaines locales. Ce processus se matérialise dans des instruments d’action délibérément mobilisés pour domestiquer l’incertitude générée par la mise à distance du fonctionnement traditionnel du système de fabrication de la ville. Ces instruments, qui peuvent être des chartes, des équipes-projets, des procédures de désignation d’urbanistes ou d’architectes, des normes qualité ou des bases-vie de chantier, mobilisent de nouveaux acteurs et de nouvelles formes managériales. Les usagers leur attribuent une capacité à transformer la culture du projet urbain. Cette thèse vise à comprendre comment les acteurs instrumentent leur action en situation d’incertitude. Elle montre que l’action instrumentée active quatre types de médiation, pragmatique, épistémique, interactive et symbolique, dont les combinaisons produisent quatre mécanismes de confinement des problèmes : la socialisation et la communalisation, la sélection et la socialisation. L’ensemble rend compte d’une politisation de l’action, dans la mesure où les instruments transforment la nature des échanges, passant d’échanges économiques à des échanges politiques.

Principales conclusions

Le premier niveau conclusion concerne le fonctionnement de l’action instrumentée. La thèse montre que les acteurs allouent aux instruments des qualités de structuration d’une activité complexe et de constitution d’une capacité d’action collective. Ainsi, les instruments font coexister deux régimes d’engagement, l’un reposant sur la sophistication technique de la coopération, l’autre sur l’intensification émotionnelle des interactions. Agir dans un monde incertain, nécessite des collectifs forts, où on l’accepte la relativité des savoirs mais où on refuse l’incertitude des liens.
Le second niveau de conclusion interroge la nature de cette action collective instrumentée. Des travaux classiques sur la technicisation de l’action publique louent ses vertus dépolitisantes ; tandis que des travaux plus récents stigmatisent la mise à distance du politique consécutivement à l’influence d’un référentiel néo-managérial sur les pratiques gouvernementales, tendant vers une action publique standardisée et donc dépolitisée. La thèse montre au contraire que l’usage des instruments soutient une démarche de changement des règles du jeu urbain. En effet, l’instrumentation contribue à transformer la nature des échanges, d’économique à politique pour établir un rapport de force favorable au politique afin que celui-ci s’aménage une réelle capacité d’action.

Mots-clés

Projet urbain, action publique, projet d’urbanisme, politique publique, gouvernance

Thèmes

projet urbain, politique urbaine et du logement

Accès en ligne

https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-01231803/document

Articles/WP liés à la thèse

- FERGUSON Yann (2013), L’instrumentation de l’action publique comme mode de sélection rationnel de ses acteurs légitimes, in : Massardier, G., Le Naour, G. (dir.), L’action Publique Sélective, Paris, LGDJ, p. 89-108.
- FERGUSON Yann (2012) avec la collaboration de GOUTY Nadège, ZUSSY-STIRER Aurélie (2012), « Les conditions de gouvernabilité du développement urbain durable », in : Pinson, G., Béal, V., Gauthier, M. (dir.), Le développement durable changera-t-il la ville ? Le regard des sciences sociales, Saint-Étienne, Presses de l’Université de Saint-Étienne, p. 343-362.
- FERGUSON Yann (2008), « Réflexion autour des nouveaux instruments de la production urbaine : vers la fin du modèle keynésien ? », Métropoles, 4, Aménagement urbain et transition post-keynésienne, mis en ligne le 6 janvier 2009. URL : http://metropoles.revues.org/document3262.html.

CV

http://www.certop.cnrs.fr/FERGUSON-Yann

ISSN 2491-3022