Menu 1

Kohl Sebastian

Auteur/e

Kohl Sebastian

Discipline

Géographie

Titre

Homeowner nations or nations of tenants : how historical institutions in urban politics, housing finance and construction set Germany, France and the US on different housing paths

Université

Paris, Institut d’études politiques

Date de soutenance

25/06/2014

Directeur/trice de thèse

Jens Beckert, Pierre François

Résumé

La présente thèse offre une nouvelle explication des variations du taux de propriété de différents pays en mobilisant de larges parts de la littérature existante en histoire urbaine et des données portant sur les villes. La littérature existante a souvent son origine dans l’opposition des pays germanophones et des pays anglophones, les derniers montrant un taux de propriété systématiquement plus élevé que les premiers. Par une étude historique comparative des cas américain et allemand, considérés comme exemplaire pour les types de pays, la thèse essaie de répondre à la question que pose l’écart persistant entre les taux de propriété allemand et américain. La présente thèse argue que c’étaient des différences en organisations urbaines au 19e siècle et de différentes institutions de financement de logement et de construction qui ont mis les pays sur des trajectoires différentes. Elle maintient que le laissez-faire de certaines municipalités faibles a plutôt privilégie des villes périurbanisées sous formes de maisons individuelles aux États-Unis, alors que les municipalités corporatistes allemandes tendaient à mener aux villes compactes d’immeubles de rapport ; que le développement de sociétés d’épargne-logement américaines favorisait le financement de maisons en propriété individuelle, alors que les banques hypothécaires allemandes et les associations de logement privilégiaient les immeubles de location ; que l’émergence d’une production Fordiste des pavillons standardisés facilitait la vulgarisation de la propriété, alors que la production artisanale allemande la limitait. Une fois ces structures établie – ainsi va l’argument faisant allusion à la dépendance au sentier – elles furent perpétuées par des mécanismes de pouvoir de groupes d’intérêt, de fonctionnalité économique, alors que des processus de conversion du locatif en propriété ainsi que de la périurbanisation pouvaient contrecarrer cette inertie structurelle.

Mots-clés

Propriété de maisons, financement du logement, structure urbaine, politique du logement (Etats-Unis, Allemagne, France), propriétaires et locataires

Thèmes

propriété foncière et immobilière, structure urbaine, politique urbaine et du logement

Articles/WP liés à la thèse

- Kohl Sebastian, 2017, “Homeownership, Renting and Society. Historical and Comparative Perspectives”, © 2017, Routledge, 248 pages 
- The Power of Institutional Legacies: How Nineteenth Century Housing Associations Shaped Twentieth Century Housing Regime Differences between Germany and the United States", European Journal of Sociology, Août 2015.

CV

http://www.cso.edu/cv_equipe.asp?per_id=194

ISSN 2491-3022