Menu 1

 Revenu par unité de consommation

Le concept d’unité de consommation (UC) contribue à la mesure de la capacité acquisitive d’un ménage en pondérant son revenu par un coefficient qui rend compte de sa composition.

On peut donc calculer pour chaque ménage un revenu par unité de consommation, que l’on appelle désormais un « niveau de vie » et le comparer, par exemple, à une répartition nationale. C’est ainsi que les institutions internationales ont fixé un seuil de pauvreté égal à un revenu correspondant, pour un pays donné, à 60% du niveau de vie médian de ce même pays.
Dans le domaine de l’habitat, il est également intéressant de calculer un revenu résiduel par unité de consommation (ou niveau de vie résiduel), afin de mesurer l’impact du coût du logement sur la capacité d’un ménage à assumer ses autres charges (notamment ses dépenses alimentaires et de transport) en tenant compte de sa composition. Un revenu résiduel de 750 euros n’a, en effet, pas la même signification pour une personne seule que pour un couple avec trois enfants.
Deux modes de calcul des unités de consommation cohabitent.
L’échelle d’Oxford, considère une UC pour le premier adulte, 0,7 UC pour les autres personnes de 14 ans et plus et 0,5 UC pour les enfants de moins de 14 ans (soit 2,7 UC pour un couple avec deux jeunes enfants, 2 UC pour un adulte seul avec deux jeunes enfants). Cette échelle n’est désormais quasiment plus utilisée.
L’échelle dite « OCDE », systématiquement utilisée par l’INSEE et devenue la référence la plus courante, compte une UC pour le premier adulte, 0,5 UC pour les autres personnes de 14 ans et plus et 0,3 UC pour les enfants de moins de 14 ans (soit respectivement 2,1 UC et 1,6 UC dans les cas précédents).

Jean Claude Driant
Juin 2021

revenu résiduel, taux d’effort, solvabilité