Menu 1

Intermédiaire (Logement)

Le logement intermédiaire est apparu dans les années 1970 comme alternative au logement collectif et au logement individuel. Souvent distribués en immeubles pyramidaux, les appartements offrent à la fois l’espace habituel du logement collectif mais aussi son prolongement par une terrasse assez généreuse en espace qui forme une sorte de substitut du jardin de la maison individuelle.
La réalisation d’ « habitat 67 » de l’architecte Moshe Safdie, lors de l’exposition universelle de Montréal, ouvrait en ce sens une perspective à l’urbanisme des tours et des barres qui commençait à être critiqué. Cet ensemble, constitué de « cellules » préfabriquées, empilées de manière apparemment aléatoire, n’est pas sans parenté formelle avec celui de l’architecte Jean Renaudie, réalisé à Ivry entre 1968 et 1971, qui reçut un bon accueil des habitants.
Ce type de projet rejoint d’une certaine manière l’« immeuble-villa » proposé par Le Corbusier dans les années 25. En disposant les appartements sur deux niveaux, en duplex (disposition qui fut conservée dans les cités radieuses), Le Corbusier les associait à un jardin contigu, sorte de grande loggia traversante bénéficiant de la double hauteur du duplex. Cette proposition inspira plusieurs réalisations de ce type mises en œuvre en 1987 en commémoration du centenaire de sa naissance.
Ces différentes expériences ont connu malgré tout un succès mitigé, car situées en dessous des attentes et des moyens de ceux qui étaient favorables à la maison individuelle et pouvaient y accéder, d’une part, et à côté des modèles culturels et au-dessus des moyens de ceux qui ne pouvaient prétendre à la maison individuelle, d’autre part.

Daniel Pinson
Mars 2015