Menu 1

Revenu résiduel

Le revenu résiduel, ou reste à vivre, est le revenu d’un ménage après déduction de ses dépenses de logement, c’est-à-dire ce qu’il lui reste pour assumer l’ensemble de ses autres charges.

C’est un indicateur précieux permettant d’évaluer l’impact du logement sur le budget de ses occupants. En complément du taux d’effort, il différencie nettement les ménages à revenu élevé qui peuvent supporter sans dommage pour leurs autres besoins vitaux un rapport dépenses/ressources important, de ceux pour qui le revenu résiduel suffira difficilement à couvrir les dépenses d’alimentation ou de transport par exemple.
Comme pour le taux d’effort, le calcul du revenu résiduel suppose de se doter de conventions strictes définissant les champs de la soustraction : quelles ressources prises en comptes ? Quelles dépenses de logement retenir ? Quelle prise en compte des aides à la personne ?
S’agissant d’évaluer la capacité à couvrir les dépenses hors logement, il est utile de pondérer le revenu résiduel en fonction de la composition du ménage en ayant recours au concept d’unités de consommation.

Jean-Claude Driant
Juin 2021

taux d’effort, aides à la personne, revenu par unité de consommation