Menu 1

Béguin Hélène

Auteur/e

Béguin Hélène

Discipline

Aménagement de l'espace, urbanisme

Titre

Héberger des migrants ou gérer des logements ? L'Aftam et ses "foyers d'Africains noirs" (1962-2012)

Université

Paris Est

Date de soutenance

13/02/2015

Directeur/trice de thèse

Férial Drosso et Christine Lelévrier

Résumé

Depuis le milieu des années 1990, les foyers de travailleurs migrants sont progressivement réhabilités dans le cadre d'un Plan de traitement national et transformés en résidences sociales, dispositif de logement d'insertion destiné aux personnes défavorisées. Au cœur de ces transformations qui tendent vers une banalisation des foyers, un objet cristallise les tensions : le « foyer africain » et ses modes de fonctionnement communautaires. Que recouvrent concrètement ces transformations ? Que nous disent-elles de la gestion politique des migrants isolés et du traitement du fait communautaire dans le contexte français ? Pour répondre à ces questions, la recherche est centrée sur un organisme gestionnaire historiquement spécialisé dans l'hébergement des migrants africains : l'Aftam. L'analyse repose sur trois types d'investigation : le premier porte sur les cadres nationaux de l'action publique à travers l'analyse des textes officiels et des discours des acteurs ; le deuxième s'inscrit dans une perspective socio-historique et cherche à retracer la genèse et la trajectoire de l'Aftam ainsi que de ses « foyers africains » ; le troisième repose sur l'observation ethnographique de quatre projets de restructuration de foyers Aftam et en particulier des scènes d'interaction entre résidents et acteurs institutionnels. Cette thèse montre que les modes de vie communautaires propres aux foyers hébergeant des migrants africains, décriés par les pouvoirs publics dans la période contemporaine, ont été construits dans le temps long et dans l'interaction entre les résidents et le gestionnaire, qui les a encouragés à l'origine puis tolérés jusqu'à la période récente. Aussi, la mise en œuvre du Plan de traitement au sein de l'Aftam donne à voir les contradictions de l'action publique et les hésitations du gestionnaire face aux modes de vie communautaires et aux pratiques culturelles spécifiques, en particulier religieuses, des migrants résidant en foyer. Entre traitement spécifique et droit commun, entre approche différentialiste et modèle universaliste, des conceptions idéologiques s'opposent dans les discours. Pour autant, la mise en œuvre de la transformation des foyers, vue à travers le prisme de l'Aftam, met en évidence des positions plus hybrides et plus pragmatiques, qui tendent vers un rapprochement du droit commun, sans jamais vraiment l'atteindre, et vers la tolérance, si ce n'est la reconnaissance, des pratiques communautaires et culturelles spécifiques. Mais cette tolérance s'acquiert généralement au prix de la construction d'un rapport de force entre résidents et institutions.

Principales conclusions

En axant la focale sur les foyers de travailleurs migrants, ce travail interroge plus largement le traitement du fait communautaire par l'action publique dans le contexte français, marqué par un modèle républicain et universaliste de l’Etat-nation. Les tensions observées autour du devenir des espaces collectifs, dans lesquels s'exercent les pratiques communautaires des migrants, sont emblématiques : la transformation des foyers autorise le maintien de certaines pratiques tout en opérant une invisibilisation des spécificités culturelles ou religieuses. Par exemple, les salles de prière deviennent des « salles polyvalentes » qui, au nom de la laïcité, ne sont pas réservées au culte mais peuvent accueillir des activités cultuelles. La thèse montre ainsi que les pratiques des acteurs chargés de mettre en œuvre les politiques nationales, en interaction avec les publics concernés, peuvent donner lieu à des modes de gestion communautaires malgré un système politico-institutionnel français supposé aveugle à la différence et aux communautés locales.

Mots-clés

Foyer de travailleurs migrants, résidence sociale, Aftam, immigrations ouest-africaines, vie communautaire

Accès en ligne

https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-01174777/documenthttp://www.theses.fr/2015PEST1088

Articles/WP liés à la thèse

La transformation des foyers de travailleurs migrants : des « accommodements raisonnables » ?, Métropolitiques, 23-05-2011
http://www.u-pec.fr/enseignant-chercheur/actualites/helene-beguin-docteure-du-lab-urba-distinguee-pour-sa-these-sur-les-foyers-de-travailleurs-migrants-760200.kjsp?RH=REC

CV

https://fr.linkedin.com/in/beguin-helene-73756bb3