Menu 1

Récent

« Qui s’est produit ou qui existe depuis peu de temps ; proche dans le passé » nous dit le dictionnaire. Dans le domaine du logement, les usages les plus fréquents de ce mot recouvrent deux acceptions.

La première renvoie à la mobilité des personnes. On parle alors d’emménagés récents pour compter ou caractériser les ménages entrés dans leur logement depuis un, deux, trois ou quatre ans. On parle également d’accédants récents. Cette notion prend une importance considérable pour l’analyse du fonctionnement des marchés (conjoncture, déformation des clientèles…).
La seconde renvoie à la vie d’un logement elle-même. Au départ neuf, il sera qualifié de récent dans son cycle de vie pour une durée très variable : jusqu’à 5, 10 voire 15 ans au plan technique ; jusqu’à 30 ou 40 ans par opposition aux logements dits « anciens » et construits avant 1948 par référence à la loi du même nom sur les baux locatifs et surtout date approximative du début de la phase de construction massive de l’après-guerre.

Bernard Coloos
Mars 2015
→  mobilité résidentielle, neuf, ancien, « Les politiques du logement »