Menu 1

Bechini Thibault

Auteur/e

Bechini Thibault

Discipline

Histoire

Titre

Des villes migrantes : Marseille, Buenos Aires : construire et habiter les périphéries urbaines au temps des migrations italiennes (1860-1914)

Université

Paris 1

Date de soutenance

18/11/2020

Directeur/trice de thèse

Annick Lempérière

Résumé

Entre le milieu du XIXe siècle et la Première Guerre mondiale, Marseille et Buenos Aires connaissent une expansion urbaine sans précèdent, étroitement liée à l'arrivée dans ces deux villes de nombreux migrants originaires de la péninsule italienne. Dans une perspective comparée, ce travail étudie la territorialisation de la présence italienne dans les quartiers périphériques des deux ports ; il met en évidence la contribution des migrants aux mutations techniques et typologiques qui affectent le secteur de la construction dans la seconde moitié du XIXe siècle. Dans une perspective translocale, la thèse étudie des circulations humaines et matérielles qui permettent de faire une lecture réticulée des transformations urbaines au temps des migrations italiennes. Après avoir rappelé le rôle joué par les Italiens dans la mise en contact des deux ports et avoir analysé l'organisation sociale dans les quartiers périphériques au début de la période, ce travail étudie la contribution des migrants italiens à la transformation des modes de production de la ville ordinaire entre les années 1860 et le début du XXe siècle. Pour ce faire, l'analyse recourt principalement aux minutes des juridictions civiles, justice de paix et tribunal de première instance, qui sont compétentes pour régler un grand nombre de litiges ayant trait à la propriété, à la construction et aux marches immobilier et locatif. La reconstitution de trajectoires résidentielles et professionnelles permet d'observer la manière dont les migrants italiens investissent les périphéries urbaines, comme habitants et comme travailleurs spécialistes du bâtiment. Selon les contextes d'installation, il est alors possible de souligner des différences en matière de spécialisation professionnelle ; parallèlement, sont mises en évidence les appropriations divergentes des techniques et des matériaux de construction dont on suit la circulation dans l'espace euro-américain. Enfin, l'étude montre comment changement technique et changement social modifient les interactions économiques et les aspirations politiques dans les quartiers périphériques à la veille de la Première Guerre mondiale.

Mots-clés

Périphérie urbaine, industrie de la construction, urbanisation, migration, marché immobilier, justice, banlieue, Italie, Bouches-du-Rhône

Accès en ligne