Menu 1

Cony Louis

Auteur/e

Cony Louis

Discipline

Energétique et thermique

Titre

Élaboration et développement d’un indice de la qualité sanitaire de l’habitat : outil de quantification de la « favorabilité » à la santé

Université

La Rochelle

Date de soutenance

17/02/2020

Directeur/trice de thèse

Marc Abadie, Olivier Ramalho.

Résumé

Si nous n’amoindrissons pas l’importance de la qualité de l’air extérieur (en particulier dans les zones à trafic routier important, dans les zones à proximité de sites industriels…) ou dans les transports (comme les espaces confinés souterrains) dans l’exposition des personnes aux polluants de l’air, la prise en compte de l’exposition aux polluants des occupants dans leurs logements est primordiale puisque les gens y passent en moyenne autour de 80% de leur temps. La première étape de ce travail a consisté à définir tout d’abord un nombre réduit de polluants à considérer à l’intérieur des logements par un processus de hiérarchisation consistant à comparer les niveaux d’exposition aux différents polluants par rapport à leurs valeurs sanitaires de référence. L’analyse des indices mono et multi polluants existants nous a permis d’aboutir à la définition d’un nouvel indice multi polluants, nommé ULR-QAI, qui a été utilisé comme indicateur principal dans la suite de l’étude. Le deuxième chapitre était quant à lui dédié au développement de l’outil numérique nécessaire à reproduire les situations diverses et variées qui peuvent être rencontrées dans les logements. L’objectif était ici de reproduire le transport des polluants de l’air extérieur vers l’intérieur, les sources intérieures de polluants ainsi que les phénomènes physiques essentiels (transferts de polluants entre les différentes pièces d’un logement, variation de l’humidité relative de l’air, dépôt de particules, filtration…) pour l’évaluation des niveaux de concentration des polluants cibles définis dans le chapitre précédent. Ainsi, un environnement de simulation hygrothermique, aéraulique et de QAI a été construit par couplage des logiciels TRNSYS et CONTAM. Enfin, une analyse des éléments impactant la QAI des logements a été développée dans le dernier chapitre. Le but ici n’était pas uniquement d’observer l’influence de certains paramètres mais bien de quantifier et de hiérarchiser, à travers le calcul de l’indice ULR-QAI, les polluants, leurs sources, les systèmes ainsi que les actions pouvant être entreprises par les occupants pour améliorer la QAI de leurs logements.

Mots-clés

Qualité de l’air, bâtiment résidentiel

Accès en ligne

https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-03055856