Menu 1

Jangal Candy

Auteur/e

Jangal Candy

Discipline

Géographie humaine, économique et régionale

Titre

Familles sans logement et recours aux soins en Ile-de-France : contraintes, ancrages et pratiques

Université

Paris 10

Date de soutenance

24/09/2018

Directeur/trice de thèse

Anne Peggy Hellequin

Résumé

Depuis le début des années 2000, les familles constituent une part croissante de la population sans logement en France. Malgré ces évolutions, il n’existait pas en 2012, d’étude sur les familles sans logement, leurs conditions de vie, leur état de santé et leur recours aux soins. Ce travail est la première recherche en géographie de la santé sur les familles sans logement en France et s’inscrit dans le cadre de la première enquête sur les enfants et familles sans logement en Ile-de-France, menée par l’Observatoire du Samu social de Paris. Il interroge les pratiques spatiales de recours aux soins vers les professionnels de santé des enfants âgés de 0-5 ans. Des premières observations indiquaient que la distance entre l’hébergement des familles et le professionnel consulté était importante malgré leurs difficultés de déplacements. D’après les associations, leurs conditions de prise en charge causeraient des mobilités quotidiennes et résidentielles éprouvantes. L’attribution d’hébergement dans des zones géographiques isolées des pôles associatifs et sanitaires et les déménagements fréquents d’un hébergement à un autre sont désignés, comme des obstacles à l’accès et l’accessibilité aux soins. L’objectif est de comprendre les déplacements sanitaires des familles en étudiant leurs mobilités résidentielles et quotidiennes et en tentant de replacer le recours aux soins dans le contexte spatial de leurs espaces d’activités. Les résultats confirment que le professionnel de santé de proximité n’est pas privilégié et que les conditions de prise en charge des familles, associée à leurs parcours de vie et leurs particularités sociodémographiques sont déterminantes.

Mots clés

Sans domicile fixe, mobilité résidentielle, santé, hygiène.

Principales conclusions

Les résultats montrent que l’assistance et ses trois systèmes interviennent dans les déplacements vers le professionnel de santé. Alors que le système d’hébergement était considéré comme un facteur clé il s’avère que chaque système, de par ses propres dysfonctionnement, joue un rôle déterminant. Néanmoins, tous les déplacements ne sont pas subis et peuvent être choisis par les familles en raison de leur histoire de vie ou des ancrages territoriaux qu’elles ont pu développer malgré leur mobilité.

Articles/WP liés à la thèse

Zoe Vaillant, Stéphane Rican, Audrey Bochaton, Marianne Viot, Aude Salamon, Laurent El Ghozi, Philippe Basse, Jean-Marie Chali, Candy Jangal. « Appréhender les constructions socio-territoriales des inégalités d'accès au dépistage du cancer du sein à Gonesse (Val d'Oise) : diagnostic territorial et aide à la décision ». In : Marcel Calvez, « Santé et territoires : des soins de proximité aux risques environnementaux », Presses universitaires de Rennes, pp.105-128, 2016, 978-2-7535-4312-6.

Vandentorren S, Le Méner E, Oppenchaim N, Arnaud A, Jangal C, Caum C, et al. « Caractéristiques sociodémographiques et santé des familles sans logement en Île-de-France : premiers résultats de l’étude Enfams, 2013. » Bull Epidémiol Hebd, 36-37, 2015, pp 679-85.

Equipe ENFAMS « Enfants et familles sans logement personnel en Ile-de- France, premiers résultats de l’enquête quantitative. » Rapport d’enquête, Observatoire du samu social de Paris, 2014

CV

https://www.linkedin.com/in/candy-jangal-76259072/