Menu 1

Latortue Xavier

Auteur/e

Latortue Xavier

Discipline

Titre

Contribution méthodologique à l’accompagnement au changement organisationnel induit par l’implication des occupants dans un projet d’Habitat Participatif

Université

Bordeaux

Date de soutenance

15/12/2017

Directeur/trice de thèse

Stéphane Pompidou, Stéphanie Minel, Jérémy Legardeur

Résumé

Les travaux présentés traitent de la mise en place d’une méthode pour la conduite d’opérations d’Habitat Participatif. Ils ont été menés avec une société de logement social qui assume les rôles d’aménageur, de promoteur et de gestionnaire locatif. Notre partenaire souhaite développer une nouvelle offre : l’Habitat Participatif. L’objectif est d’impliquer les futurs occupants dans l’opération de construction de leur résidence afin de garantir leur satisfaction. Cette approche présente de nombreuses similitudes avec la conception participative qui a démontré ses bénéfices pour la qualité des produits manufacturés, comme pour la satisfaction des utilisateurs. Dans le Logement, les opérations d’Habitat Participatif sont très rares et généralement menées par des habitants désireux de se soustraire des promoteurs immobiliers. Plusieurs arguments expliquent ce décalage entre les deux secteurs. Contrairement aux produits manufacturés, l’objet construit est unique. La conception d’un bâtiment doit en effet s’adapter aux spécificités locales et son environnement de production, le chantier, est incertain. De plus, sur les projets publics, la loi impose la séparation entre propriétaires, concepteurs et constructeurs. Cette situation constitue un obstacle au partage de bonnes pratiques et renforce des mécanismes de coordination basés sur de la communication informelle. Les opérations de construction sont donc considérées non-répétables. Un second argument qui explique le faible nombre de projets d’Habitat Participatifs réside dans les spécificités culturelles du secteur. La satisfaction des occupants n’est que rarement mesurée et le décalage en termes de connaissances et dans la communication avec les professionnels est particulièrement marqué. Contrairement à l’industrie manufacturière, la formalisation d’un processus participatif s’oppose aux pratiques d’un secteur où les projets ne sont pas répétables et par conséquent peu formalisés. Nous démontrons par la suite l’importance de formaliser le processus participatif qui devra être mené, puis alertons des conséquences de l’implication des habitants. Nous nous intéressons ainsi au phénomène de résistance au changement organisationnel. Dans notre contexte, l’accompagnement des individus au changement organisationnel semble constituer une réponse pertinente à ce phénomène. L’objectif de cette thèse est donc de définir puis tester une réponse méthodologique à l’Habitat Participatif. En premier lieu, nous proposons un processus type en définissant les rôles de chacune des parties prenantes sur les différentes étapes d’une opération immobilière. Nous explicitons le niveau et les thématiques de participation nécessaires pour obtenir la satisfaction des futurs occupants. Afin d’analyser la mise en œuvre de nos recommandations, nous développons un formalisme de modélisation des processus intégrant les contraintes et de manipulation inhérentes aux professionnels. En second lieu, nous construisons une démarche d’accompagnement des individus au changement pour prévenir les difficultés causées par un bouleversement des conventions en vigueur entre les professionnels. Notre proposition est testée sur deux opérations participatives successives. Sur la base d’observation participante, d’entretiens et de questionnaires nous mettons en évidence l’incidence positive de la conception participative sur la satisfaction. Dans un second temps, nous comparons les démarches d’accompagnement au changement mises en place et leurs effets sur les deux opérations. Nous constatons que mieux l’accompagnement est mené moins les incidents sur des questions de collaboration ou communication sont significatifs. En conséquence, nous confirmons la pertinence d’une approche de conduite des projets d’Habitat Participatif combinant l’implication des habitants dans une configuration de conception participative et l’accompagnement des professionnels au changement organisationnel.

Mots-clés

Habitat participatif, démocratie, logement coopératif

Articles/WP liés à la thèse

Xavier Latortue, Stephanie Minel, Stéphane Pompidou, Nicolas Perry, « Integration of end-user needs into building design projects: use of boundary objects to overcome participatory design challenges », Proceedings of the 20th International Conference on Engineering Design (ICED 15), Vol 9: User-Centred Design, Design of Socio-Technical systems, pp.269-278, 2015