Menu 1

Lévêque Christophe

Auteur/e

Lévêque Christophe

Discipline

Sciences économiques

Titre

Four essays in urban economics and political economy

Université

Toulouse 1

Date de soutenance

12/06/2017

Directeur/trice de thèse

Karine Van der Straeten, Philippe De Donder

Résumé

Cette thèse contribue à l’étude des interactions entre individus au sein des villes. Plus concrètement, mes recherches se concentrent sur trois thèmes principaux – (1) la ségrégation résidentielle, (2) la politique locale, (3) et le comportement des agents immobiliers – qui sont étudiés au travers de quatre études empiriques. La littérature sur la ségrégation résidentielle analyse dans quelle mesure plusieurs groupes de population sont capables d’interagir au sein d’un espace. Malgré les nombreuses études sur ce sujet, les conséquences de l’industrialisation sur la diversité ou l’isolation intergroupes (religieux ou ethniques), restent peu connus. Le premier chapitre de cette thèse est co-écrit avec le professeur Saleh. Nous documentons les conséquences de deux vagues d’industrialisation sur la ségrégation résidentielle entre Musulmans et non-Musulmans dans la ville du Caire au XIXème siècle. L’ouverture et la fermeture de grandes manufactures d’Etat nous permet d’observer l'évolution de l’isolation intergroupe dans les quartiers les plus impactés par ces vagues d’industrialisation. Nous mettons ainsi en parallèle l’arrivée de travailleurs non-qualifiés (majoritairement Musulmans) dans ces quartiers avec l’évolution de l’isolation intergroupe mesurée au niveau local. Dans ce premier projet, nous montrons que des politiques instaurées au niveau des villes impactent la capacité qu’ont les individus d’interagir. A l’inverse, les relations entre individus peuvent impacter la politique et les prises de décisions au niveau local. Dans le second chapitre de cette thèse, je montre que les réseaux familiaux jouent également un rôle important dans ces élections dans les villes de plus de 3500 habitants. Plus de 40% des listes lors des élections municipales comptent plusieurs individus de la même famille. Par ailleurs, les électeurs semblent réagir à ces “réseaux familiaux”. En effet, les listes composées de plusieurs individus de la même famille obtiennent moins de voix que les listes dont aucun individu ne semble concourir avec un autre membre de sa famille. Je discute ensuite quelques mécanismes qui pourraient expliquer ce résultat et je montre qu’il ne se réduit pas au fait que seules les têtes de listes inefficaces utilisent leurs réseaux familiaux. Il est possible que les électeurs sanctionnent le risque de népotisme. Dans un autre chapitre (chapitre 3), j’étudie les émissions de permis de construire au sein des villes et montre que les individus qui ont soutenus la majorité municipale durant les élections de 2008 obtiennent plus de permis de construire pour de nouveaux logements que ceux ayant soutenus d’autres listes. Je discute des mécanismes pouvant générer ce résultat. Les incitations des politiciens locaux semblent cruciales, notamment celles liées à la compétition politique. La différence d’obtention de permis de construire est par exemple plus importante dans les villes avec une faible compétition politique. Le dernier chapitre de cette thèse étudie le comportement des agents immobiliers. Des études précédentes (Levitt et Syverson (2008) notamment), illustrent le problème d’agence entre agents immobiliers et vendeurs. Les premiers souhaitent vendre plus rapidement (et donc peut-être moins cher) que les derniers. En conséquent, les agents pourraient souhaiter biaiser leurs estimations de la valeur des biens afin de convaincre les vendeurs de diminuer leurs prix. Dans un travail mené conjointement avec le professeur Cherbonnier, nous montrons qu’une augmentation de la concurrence peut partiellement résoudre ce problème. Les agents estiment les biens immobiliers à des valeurs supérieures lorsqu’ils sont en concurrence, ce qui se traduit par des prix de mises en vente et des prix de vente plus élevés. A l’inverse, plus de coordination entre agents immobiliers impacte négativement les prix.

Mots-clés

Ségrégation résidentielle, discrimination