Menu 1

Piganiol Marie

Auteur/e

Piganiol Marie

Discipline

Sociologie

Titre

Quartiers de reconnexion : genèse et production d'un nouveau modèle urbain

Université

Paris, Institut d'études politiques

Date de soutenance

20/11/2017

Directeur/trice de thèse

Sophie Dubuisson-Quellier

Résumé

Cette thèse retrace la genèse et la production d’un modèle urbain qui apparaît dans de nombreuses villes françaises au début du 21e siècle. Répondant à de multiples dénominations, comme celles d’« écoquartier » ou de « quartiers durables », des opérations urbaines lancées isolément dans les années 2000 ont acquis au cours de leur production une visée réformatrice : elles promettent de créer une mixité sociale harmonieuse, de régénérer la vie urbaine et de voisinage et de réconcilier la ville avec la « nature ». Pour ces raisons, ces quartiers sont qualifiés ici de « reconnexion ». Ils sont analysés à partir de trois projets lancés en Île-de-France (à Paris, Pantin et L’Île-Saint-Denis) au moyen d’une enquête ethnographique (entretiens, observations de longue durée, données statistiques, analyses iconographiques et documentaires) et en variant les échelles d’analyses locale, nationale (au sein du ministère du Logement) et internationale (lors d’événements comme la COP21). La thèse retrace la mise à l’agenda des nouveaux quartiers, étudie la manière dont certains d’entre eux deviennent des exemples à suivre en France et à promouvoir à l’étranger, analyse comment leurs promesses se traduisent dans les marchés fonciers et immobiliers, puis dans la conception architecturale et urbaine. L’argument est que la construction incrémentale de ce modèle urbain passe par de multiples opérations de valorisation au sein des marchés fonciers et de circulation de leurs promesses parmi les collectivités locales, les gouvernements intermédiaires et nationaux et les acteurs économiques en France et à l’étranger. La thèse entend ainsi contribuer à une sociologie économique du changement urbain, à la sociologie des promesses et de l’innovation ainsi qu’à une sociologie politique des modèles.

Mots-clés

Quartier, politique urbaine

Articles/WP liés à la thèse

  • Piganiol, M., 2016. “Pouvoir statutaire, pouvoir relationnel. Une analyse organisationnelle des architectes en situation de travail”, Sociologie du Travail, 58(3), pp. 253-272 (2ème Prix du Jeune Auteur 2015).

  • Piganiol, M. 2017 “Le prix du compromis politique. Quand les politiques du logement et de la dette s’affrontent dans le marché foncier” Revue Française de Sociologie, 58(2), pp. 267-293.

CV

http://www.cso.edu/cv_equipe.asp?per_id=188