Menu 1

Pascal Julien

Auteur/e

Pascal Julien

Discipline

Sciences économiques

Titre

Search, matching and heterogeneity

Université

Paris, Institut d'études politiques

Date de soutenance

30/06/2020

Directeur/trice de thèse

Jean-Marc Robin

Résumé

Cette thèse est constituée de trois chapitres. Le dénominateur commun de ces chapitres est l'analyse des marchés frictionnels, c'est à dire les marchés pour lesquels le processus de tâtonnement walrasien ne permet pas à l'offre et à la demande de s'équilibrer instantanément. Le premier chapitre s'intéresse aux origines des fluctuations du revenu du travail au cours du cycle économique. En particulier, ce premier chapitre revisite la question de la persistance des chocs de revenu du travail, aussi appelée l'effet scarification des récessions. Je revisite la question des fluctuations du revenu du travail au cours du cycle en développant et en estimant un modèle d'appariement du marché du travail, avec une incertitude sur le niveau de la productivité agrégée des travailleurs. Le second chapitre analyse le lien causal entre une baisse du coût des transports en commun et les dynamiques d'emploi local. Mon argumentation se base sur la discontinuité créée par la réforme de la tarification du forfait Navigo en septembre 2015. Cette réforme a égalisé le coût des transports en commun en Île-de-France. J'estime l'impact causal d'une baisse du coûts des transports en commun sur les dynamiques d'emploi local en utilisant une méthode des doubles différences. Le troisième chapitre se focalise sur un autre marché frictionnel d'importance capitale : le marché immobilier. L'analyse de ce chapitre repose sur une base de données collectées via des méthodes de web scraping. Combinant l'information sur les logements et les locataires potentiels, je montre que le marché locatif de la région parisienne est bien décrit par un modèle d’appariement directionnel.

Mots-clés

Marché locatif, logement, locatif

Accès en ligne

https://spire.sciencespo.fr/notice/2441/qqo2oivo980taefakkgk0sv9m